samedi 6 janvier 2024

Georges Guillain a aimé « Le Petit Nulle Part » de Jérôme Leroy et en parle sur son blog « Les Découvreurs »


georges-guillain-aerolithe-editiions
On ne connaît pas ce pays de Jérôme Leroy

« Je ne sais pas toujours comment remercier ceux qui amis ou inconnus ou simplement connaissances m'adressent leur livre quelles que soient les raisons pour lesquelles ils le font. Quand j’en trouve le temps et que bien entendu aussi les choses en valent la peine, je consacre une part de mon énergie à élaborer un compte-rendu attentif et le plus possible personnel que je publie sur ce blog. Mais personne, j'imagine, ne s'étonnera que je ne dispose pas des loisirs nécessaires pour tout lire et surtout rendre compte. Je le voudrais bien pourtant étant pas trop mal placé pour savoir que l'indifférence certes compréhensible à laquelle se heurte trop souvent son travail peut être, pour chacun, source d'amertume et de découragement.

C’est pourquoi j’aimerais que ces petits récépissés poétiques que je publie régulièrement depuis quelques années en présentant rapidement un extrait accompagné d’image, des principaux livres que je reçois, viennent assurer les auteurs qui m’ont adressé leurs ouvrages de leur bonne réception ainsi que de l’estime dans laquelle je les tiens.

J’aimerais ainsi attirer l’attention aujourd’hui sur un tout petit livre, un livret même, de Jérôme Leroy que je garde sur ma table depuis quelques jours. Depuis que son éditeur François-Xavier Farine m'a fait comme on dit l'hommage de me l'adresser. C'est en ami que Jérôme Leroy me l'a fait parvenir. C'est en ami que je l'ai lu. Avec ce plaisir discrètement teinté de douleur que l'on ressent à l'évocation de ces choses très simples de la vie que le temps s'il ne nous a pas empêché de les saisir, ne nous a pas permis de retenir.

Sinon par la mémoire. Sinon dans quelques lignes, quelques vers que dans les livres parfois, nous devrions nous sentir heureux, quand même, de pouvoir toujours partager. »

Georges Guillain, blog Les Découvreurs, samedi 10 juin 2023.

samedi 30 septembre 2023

À résister comme ça, de Thierry Roquet

Stéphane Bataillon
Stéphane Bataillon, poète, critique et journaliste
né en 1975

Une très juste et sensible chronique de Stéphane Bataillon initialement parue dans le n°197 de La Croix l'Hebdo du 1er septembre 2023 :

« Dans un court recueil, le poète Thierry Roquet saisit avec verve et un humour à froid les scènes de sa propre vie salariale, entre période de chômage et postes en CDD de manutention ou d’opérateur de saisie. (…) »

>> Lire l'article complet sur le blog de Stéphane Bataillon.

>> Commander le recueil de Thierry Roquet : 10 € (7+3 € de FP en lettre suivie) : aerolitheeditions@gmail.com



vendredi 1 septembre 2023

L'écrivain, Thierry Radière, plébiscite notre travail d'éditeur et les deux dernières publications d'aérolithe

thierry-radiere
© Yvon Kervinio

« Il faut lire les deux derniers livres édités chez aérolithe éditions : À résister comme ça de Thierry Roquet et Le Petit Nulle Part de Jérôme Leroy, si vous aimez la poésie sociale, sarcastique et incarnée de Thierry et celle de Jérôme toujours aussi superbement inspiré par les lieux, les hôtels, la solitude et la mélancolie.

Ces deux textes ont un point commun : celui d’appartenir à une poésie intimiste et narrative comme je les aime.

D’ailleurs à ce propos, c’est toute la production d'aérolithe éditions (7 recueil au total) que je vous invite à découvrir, si ce n’est déjà fait. Sa ligne éditoriale est fidèle à celle décrite ci-dessus. Et puis son éditeur, François-Xavier Farine, est un fin connaisseur de la poésie contemporaine. Tous ses choix sont pertinents. Chaque livre est inspirant. Et franchement, 7 euros le recueil, il n’y a pas meilleur rapport qualité-prix dans le monde de l’édition de poésie contemporaine. Vous pouvez acheter les yeux fermés, faites-moi confiance. Et vous ferez une bonne action en soutenant la microédition de poésie. C’est important.

Thierry Radière sur sa Page Facebook, le 29 juin 2023.

vendredi 21 juillet 2023

Lettre d’un micro-éditeur de poésie à un(e) poète en quête d’éditeur


Pour publier de nouveaux recueils, un éditeur doit bien vendre les précédents.

En tant que micro-éditeur non subventionné, je ne publie que deux recueils par an, à petit tirage et à prix modique, et cela me va très bien. Je ne suis soumis à aucune contrainte relative ni obligation d’éditer non plus des poètes à tour de bras pour vivre décemment comme les « grantéditeurs » qui doivent :

- faire tourner leur boutique
- arroser les journalistes spécialisés de Services de Presse
- participer à la plupart des différents prix de poésie pour tâcher d’en obtenir un
- être omniprésents dans tous les points de vente des librairies du territoire et les salons du livre pour suffisamment exister, écraser la concurrence, et surtout payer les salariés de leur maison d'édition.

Pour ma part, je fonctionne par le biais du bouche à oreille et suis, par nécessité, peu présent en librairies. Je fonctionne principalement en vente directe, disposant de ce blog et d’une Page Facebook pour informer les futurs acquéreurs des nouvelles publications et des quelques manifestations où je serai présent avec les poètes publiés (si possible) dans l’année.

Avis aux amatrices et aux amateurs !

J’aime aussi organiser des lectures de poésie avec les auteurs dans « les lieux où se presse la foule » : médiathèques, cafés citoyens, places publiques, parcs urbains, bases de loisirs…

maiakovski-poesie
En ce domaine, je n’ai rien inventé. Paul Éluard le disait déjà : « Il faut faire descendre la poésie dans la rue. » Le grand poète russe, Vladimir Maïakovski, lui-même, lisait, dès 1914, ses textes aux ouvriers dans les cafés populaires ou lors de soirées poétiques. En 1957, Jack Kerouac n’a pas fait autrement en effectuant des lectures au « Village Vanguard », célèbre club de jazz de New York.

Cependant, pour ma part, je ne vis pas de poésie. Éditeur n’est pas non plus mon métier (même si j’y mets beaucoup de sérieux pour les auteurs que je choisis d’éditer). Je suis, en effet, bibliothécaire à temps plein, dans le Nord de la France.

Avant d’être éditeur, j’étais déjà poète (depuis 1991) ainsi que chroniqueur de poésie contemporaine à partir de 2001. Donc, évidemment, je connais très bien le « petit monde » de la poésie d’hier et d’aujourd’hui. Enfin, je me tiens toujours, si je puis dire, à l’affût ou à l’écoute de ce qui s’écrit ou surgit ici ou là. Par différents canaux : réseaux sociaux, revues, amis et amies, très au fait de ce qui se fait d’emballant en matière de poésie.

Dernière chose, non des moins importantes, à ce jour, je démarche moi-même les autrices et auteurs que je souhaite publier - comme je l'ai d’ailleurs déjà stipulé sur ce blog. Alors, ne m’envoyez plus SVP vos propositions de recueils en cours - sauf  si, homme ou femme, je fais appel à vous ou si vous êtes jeune et suffisamment talentueux !

François-Xavier Farine
alias aérolithe éditeur.


* Le titre de cette tribune est emprunté à un ouvrage de l'ex-éditeur du dé bleu, Louis Dubost, publié aux éditions Ginko en 2006.



vendredi 2 juin 2023

aérolithe éditions au 40e Marché de la Poésie de Paris de juin 2023

marche-de-la-poesie-2023

Les éditions aérolithe
seront présentes les vendredi et samedi 9 et 10 juin prochains sur le stand n°517/521 des éditeurs des Hauts-de-France.

En lectures-dédicaces sur le stand en présence de l'éditeur :

> 16-18h, le vendredi : Thierry ROQUET
> 14-16h, le samedi  :


>> Plus de renseignements sur nos deux dernières publications sur le site officiel du Marché de la Poésie :

« À résister comme ça » de Thierry Roquet – aérolithe #6

« Le Petit Nulle Part » de Jérôme Leroy – aérolithe #7 

Yeah !

mardi 28 mars 2023

Publication n°7

 

jerome-leroy-le-petit-nulle-part
Le Petit Nulle Part
de Jérôme Leroy

>> Lire un extrait

Plaquette en quadrichromie.
Pelliculage mat.
30 pages au format A6 (10,5 x 14,8 cm).

Tirage unique à 150 exemplaires.

Prix : 10 € (7+ 3 de frais de port en lettre suivie).

Parution : Mai 2023.


Il est possible de réserver votre exemplaire dès à présent.

Pour toute(s) commande(s) et renseignement(s) sur les microéditions :
aerolitheeditions@gmail.com